Destination Afrique : les meilleurs safaris à faire

4.7/5 - (6 votes)

Vastes horizons, nature sauvage, faune exceptionnelle, paysages à couper le souffle … c’est ce qui vous attend lors d’un safari en Afrique. C’est l’une des meilleures activités à faire lorsqu’on séjourne sur le continent africain, mais vers où diriger ses pas ? On vous donne quelques idées.

Le parc national du Serengeti en Tanzanie

La migration des gnous et des zèbres dans le parc national du Serengeti en Tanzanie

Ce site abrite l’un des écosystèmes les mieux préservés d’Afrique. Il abrite de nombreuses espèces animales dont les fameux « Big Five », terme qui regroupe les éléphants, les rhinocéros, les buffles, les lions et les léopards. Ce sont les plus convoités lors d’un safari en Afrique et vous avez toutes les chances d’en rencontrer durant cette immersion dans la savane tanzanienne. Mais à part eux, Serengeti vous réserve d’autres superbes surprises telles que :

  • Entre mars et juin, vous pouvez admirer la migration massive des gnous et des zèbres à travers les plaines herbeuses du parc vers le Massaï Mara. Les troupeaux, regroupant des centaines de têtes, sont immenses et les observer est vraiment extraordinaire. Chaque année, ils effectuent cette traversée pour fuir la saison sèche du Serengeti. Ils vont jusqu’au Kenya pour trouver des terres fertiles et de l’eau le temps que le Serengeti redevienne plus accueillant. Et lorsque la saison sèche débute au Massaï Mara, ils s’offrent une autre migration pour revenir au Serengeti.
  • Entre février et mars, les naissances se succèdent. Cette saison est particulièrement touchante, car admirer ces nouveaux nés faire leurs premiers pas à travers la savane fait vraiment retomber en enfance.
  • A proximité des lacs Ndutu et Masek, vous rencontrerez des impalas et des girafes en train de déguster des acacias ou bien des léopards et des lions en train de se dorer au soleil du haut de leurs rochers.
  • Dans les plaines du sud, zèbres, guépards et lions se partagent ce territoire d’herbes rases. Il est alors plus facile de les observer vaquant chacun à leurs activités.
  • Dans la vallée de Seronera, là où on découvre quelques rivières, ce sont les herbivores qui règnent en masse.
  • Dans le nord du parc, un tout autre spectacle vous attend. Vous pouvez y voir des gnous qui, courageusement, se jettent dans les eaux boueuses malgré la surveillance très étroite des crocodiles.
  • Dans certaines parties du parc, vous découvrirez des peintures rupestres Massaï ainsi que des rochers musicaux.

En gros, un safari à Serengeti vous promet de magnifiques aventures à travers une savane vaste de 15 000 km². Cela explique pourquoi ses premiers habitants, les Massaïs, l’ont baptisé ainsi puisque Serengeti signifie « plaine sans fin ».

Les safaris peuvent se faire à pied, en 4×4 ou en montgolfière si vous souhaitez prendre de la hauteur.

Ne manquez pas non plus l’ascension du Kilimandjaro en Tanzanie

Le Ngorongonro en Tanzanie

Des rhinocéros noirs de la réserve du Ngorongonro en Tanzanie

Toujours en Tanzanie, dans la région d’Arusah et jouxtant le parc national du Serengeti se situe la zone de conservation du Ngorongoro. Il s’agit d’un grand cratère de 20 km de diamètre. Malgré sa taille réduite, par rapport aux autres parcs du continent, cette aire abrite la plus grande concentration d’animaux sauvages au monde. Sa richesse lui a valu une place au patrimoine mondial de l’Unesco.

En son sein, on peut rencontrer des zèbres, des gnous, des lions, des hippopotames, des rhinocéros, des éléphants, des gazelles, des guépards … On y recense également plus de 400 espèces d’oiseaux dont les flamants roses. Pour admirer ces volatiles, le lac Natron est à privilégier.

Outre sa faune exceptionnelle, elle séduit aussi par ses superbes paysages. Sur place se mélangent le jaune de la savane africaine, le rouge des roches volcaniques et le vert des arbres. Pensez aussi à visiter le volcan Ol Doinyo Lengaï et la gorge d’Olduvai.

Ceux qui rechignent à marcher pourront la survoler en montgolfière. Notez que du fait de sa proximité avec Serengeti, le site compte aussi des rochers musicaux et quelques peintures rupestres Massaï.

La réserve naturelle du Massaï Mara au Kenya

La tribu Massaï de la réserve naturelle du Massaï Mara au Kenya

Egalement classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est l’un des parcs les plus connus du continent africain. La réserve est le prolongement du parc du Serengeti. D’ailleurs, c’est là que les zèbres et les gnous du Serengeti achèvent leur migration. De l’autre côté, la Mara River borde le parc.

Sur le territoire, prédateurs et proies se partagent les 1 510 km² de la réserve. On y rencontre les « Big Five », des girafes, des guépards, des hyènes, des chacals, des hippopotames, des crocodiles, des zèbres, des kobs, des élans, des bubales, des damalisques et une multitude d’oiseaux. Le grand nombre de mammifères herbivores fait de cette réserve un habitat gourmand pour les prédateurs.

A part la faune et les magnifiques paysages du parc, ce dernier est aussi connu mondialement pour sa célèbre tribu, les Massaïs. Même si l’ethnie n’est plus qu’une minorité en Afrique, les membres de la tribu continuent de préserver leur culture et leurs traditions. Rassurez-vous, ils sont accueillants et ont l’habitude de rencontrer les touristes qui fréquentent le site en grand nombre.

Quand faut-il visiter cette réserve ? La fin du mois de septembre est la période idéale pour un safari à travers le Massaï Mara. C’est à cette période que les herbivores ayant quittés la Tanzanie, entre mars et juin, arrivent sur le site. Ce dernier déborde alors de vie et permet de rencontrer de nombreuses variétés animales.

En savoir plus sur le Kenya, le royaume du safari

Le parc national Kruger en Afrique du Sud

Des girafes du parc national Kruger en Afrique du Sud

S’étendant sur plus de 20 000 km², le parc Kruger fut, jadis, un terrain de chasse très fréquenté en Afrique du Sud. Aujourd’hui, il est l’un des plus grandes réserves animalières du territoire sud-africain. On y trouve :

  • Les Big Five qui se comptent par milliers ;
  • Les « Little Five », un groupe composé de la musaraigne, de la tortue à carapace léopard, du fourmi-lion, du scarabée rhino et de l’alecto à bec rouge.
  • Des girafes, des crocodiles, des rhinocéros blancs, des hippopotames, des guépards …
  • Plus de 500 espèces d’oiseaux.

Si partir à l’aventure à bord d’une jeep permet des rencontres insolites avec ces animaux, traverser les différents paysages du parc Kruger permet découvrir une flore exceptionnelle.

Il faut effectivement noter que le site abrite six écosystèmes différents. Pendant un temps, on peut traverser des savanes herbeuses pour se retrouver, quelques kilomètres plus loin, au milieu de baobabs ou dans les fameux canyons de Kruger. Ces derniers sont aujourd’hui classés réserve de la Biosphère.

Pour profiter pleinement de votre safari dans le parc Kruger, la meilleure période pour s’y rendre va de mai à septembre. Vous pouvez faire un safari à bord d’une jeep ou prendre votre temps et y aller à pied. Dans certaines parties du site, il est possible d’y passer la nuit sous un ciel étoilé. Dépaysement garanti !

Le parc national d’Etosha en Namibie

Le parc national d’Etosha en Namibie

Vaste de plus de 22 000 km², le parc national d’Etosha figure parmi les plus grands parcs d’Afrique et du monde. Faire un safari dans cette réserve permet de changer de décor, car en place et en lieu de la savane, on retrouve des vastes étendues de blanc vêtu. Non, il ne s’agit pas de neige, mais de salines.

Cela n’empêche pas les animaux de s’y épanouir. On peut notamment rencontrer des lions, des buffles, des léopards, des hyènes, des girafes, des éléphants, des springboks, des zèbres, des rhinocéros dont des rhinocéros noirs, aujourd’hui en voie de disparition. A part ces derniers, on y rencontre aussi des autruches, des outardes Kori et des guêpiers d’Europe. Durant la saison de pluie, des centaines de flamants roses s’y rendent pour profiter des bacs de sel qui se remplissent alors d’eau.

Ce désert de sel repose sur un marais salant asséché. Malgré son apparente aridité, on y trouve, ici et là, quelques oasis verdoyants avec des points d’eau, là où les animaux vont s’abreuver.

Il est possible de visiter le site à pied ou en jeep. Il est aussi possible de passer la nuit sur place, sous des tentes luxueusement aménagées.

Découvrez aussi des festivités incontournables en Afrique

Le delta de l’Okavango et le parc Chobe au Botswana

Des éléphants du delta de l'Okavango

Le delta de l’Okavango est l’un des plus grands au monde. Il se compose de lagunes, de chenaux et de marais sauvages, qui, à certaines périodes de l’année, disparaissent sous des inondations. Malgré cela, la zone abrite une faune et une flore exceptionnelles. Pour la visiter, louer une jeep ou une pirogue est plus conseillé.

Là encore, prédateurs et proies se partagent le même territoire. Lions et guépards restent donc à l’affût d’impalas et d’antilopes tandis que ces derniers sont toujours aux aguets pour ne pas se faire avaler. Non loin de là, les hippopotames broutent tranquillement l’herbe sans trop se prendre la tête de ce qui se passe autour d’eux.

Il faut savoir que le parc Chobe est bordé par le delta de l’Okavango et la rivière Chobe. Cette réserve abrite plus de 50 000 éléphants, mais pas que. Elle compte aussi un grand nombre de léopards, de crocodiles, de lions, de zèbres, de singes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code