L’île d’Alcatraz, « The Rock »

île d’Alcatraz
Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 23 avril 2018)

 

Ile mythique de la baie de San Francisco, l’île d’Alcatraz traîne derrière elle un passé légendaire mis en avant par Hollywood. Aujourd’hui encore, dès qu’on prononce ce nom, on a en tête cette prison qui trône sur un rocher et connu pour avoir retenu le très célèbre Al Capone. Rappelons néanmoins qu’au-delà des murs de la prison, il s’agit d’une île aujourd’hui très prisée par les touristes. Bien sûr, parmi eux, il y a les curieux de voir ladite prison, tandis que d’autres ont compris que la beauté de l’île se situe ailleurs : dans l’observation des oiseaux qui peuplent la baie. Dans les deux cas, on ne peut séjourner à San Francisco sans fouler le sol de cette prison …

Un peu d’histoires

L’île d’Alcatraz surnommée l’« île du diable » ou « The Rock » doit son nom aux Alcatraces qui indiquent les pélicans. Ces derniers étaient les seuls habitants de ce bout de terre lorsque les Espagnols le découvrent en 1775. L’île était donc une colonie espagnole avant de passer entre les mains du Mexique pour finalement être annexée aux Etats-Unis à partir de 1850.

Dès cette époque, il était question d’établir sur l’île, une réserve militaire destinée à l’armée américaine, mais avec la ruée de l’or, la protection de la baie s’imposait de plus en plus. Finalement, au lieu de la réserve, l’armée y construit une forteresse pour défendre la baie en cas d’invasion. Jusqu’en 1859, elle fut fortifiée avec une citadelle et de hauts murs.

île d’Alcatraz

Durant la guerre de Sécession e, 1861, l’île fut considérée comme un arsenal de la ville et de nombreux sympathisants confédérés y ont été emprisonnés.

Quand cette guerre prit fin, les infrastructures de la forteresse se sont avérées obsolètes et furent retirées petit à petit. Dès 1867, une prison y fut construite et un an plus tard, l’île et la prison ne firent plus qu’un.

En 1933, la gestion de l’île et de la prison fut transférée au département de la Justice des Etats-Unis. Un an plus tard, le gouvernement décide d’en faire une prison modèle de haute sécurité et une impossibilité d’invasion.

C’est dans cet établissement qu’Al Capone a été retenu pendant cinq ans. En plus des prisonniers, les habitants de l’île se composaient également des gardiens et de leurs familles. Il faut dire que si à ses débuts, les conditions de vie des prisonniers  étaient précaires, elles se sont par la suite améliorées si bien que de nombreux détenus ont demandé à y être transférés et ce, malgré le risque zéro de pouvoir s’en évader.

Fermeture de la prison

En mars 1963, le Procureur Général des Etats-Unis, Robert Kennedy, ordonne la fermeture définitive de la prison d’Alcatraz. Cette dernière n’a été opérationnelle que pendant 29 ans, une durée assez courte, mais qui devait fermer à cause des coûts astronomiques qu’elle coûtait à l’Etat.

île d’Alcatraz

 

Après sa fermeture, de nombreux projets de reconversion ont été évoqués, mais finalement, l’île est devenue est un simple site touristique qui attire plus d’un million de touristes par an.

En 1971, tous les habitants de l’île ont été évacués puis un an plus tard, le Congrès Américain crée la Golden Gate National Recreation Are ou « zone récréative nationale du Golden Gate ». L’île d’Alcatraz y a, évidemment été incorporée et fut, dès lors, ouverte au public.

En 1976, elle fut classée au National Register of Historic Places avant d’être déclarée, en 1986, National Historic Landmark.

Vers le début des années 2000, la Global Peace Foundation a proposé de raser la prison pour y ériger un centre pour la paix. Le projet a été étudié, mais fut rejeté au référendum par 72 % des votants.

Un site touristique

alcatrazOn aperçoit la proue de l’USS PANPANITO sur la photo

La prison d’Alcatraz, et par extension l’île d’Alcatraz est connue comme la terre dont on ne peut s’évader. En effet, elle n’est reliée à aucune voie de communication terrestre et d’ailleurs, pour y aller, il faut embarquer à bord d’un ferry.

Si les prisonniers voulaient s’échapper, ils devaient le faire à la nage or l’eau est froide et peuplée de requins. Pour précision, ces derniers ne sont pas mangeurs d’hommes, mais c’est la température de l’eau qui s’avère être plus dangereuse.

Grâce au cinéma Hollywoodien, « The Rock » s’est forgé une réputation légendaire que tout le monde a aujourd’hui envie de découvrir.

Une fois sur place, les visiteurs ont droit à l’histoire de l’île depuis la mise en place de la base jusqu’à la fermeture de la prison. Ils peuvent ensuite visiter la cellule reconstruite destinée au tourisme pour avoir un aperçu de la vie des prisonniers puis visiter les jardins et enfin, on termine par un tour de l’île et un peu d’ornithologie ou observation des oiseaux. Il faut souligner qu’Alcatraz est un refuge très apprécié des oiseaux dont certains ont élu domicile dans l’ancienne prison.

Alcatraz au fond de la baie
Alacatraz au fond de la baie de San Francisco

Pour visiter l’île, il faut prendre le ferry à proximité de Fisherman’s Wharf au Pier 33. Les départs sont programmés toutes les trente minutes à partir de 9h du matin. Les seuls jours de fermeture du site sont le jour de Noël, Thanksgiving et le jour de l’an. Si vous projetez d’y séjourner en été, pensez à réserver à l’avance. Et pour que la visite se déroule bien pensez à emporter quelques victuailles puisqu’il n’y a aucun point de commerce sur l’île et aucune possibilité d’y passer la nuit. Une visite ne dure généralement que deux à trois heures. L’entrée au site est gratuite, mais par contre, il faudra payer sa place à bord du ferry.

Alcatraz au cinéma

L’île d’Alcatraz a inspiré de nombreux auteurs et scénaristes de films bien avant sa fermeture. Les plus connus sont :

  • « Le Prisonnier d’Alcatraz » de John Frankenheimer en 1962
  • «  Le point de non-retour » de John Boorman en 1967
  • « L’évadé d’Alcatraz » de Don Siegel mettant en scène Clint Eastwood sorti en 1979
  • « Meurtre à Alcatraz » de Marc Rocco en 1995
  • « Mission Alcatraz » de Don Michael Paul mettant en scène Steven Seagal en 2002
  • « The Rock » de Michael Bay sorti en 2006
  • « X-Men l’affrontement final » en 2006
  • La série « Alcatraz » de Jack Bender en 2012

En savoir plus sur la ville de San Francisco

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *