Tozeur fait partie des 24 gouvernorats Tunisiens. Il a été créé le 21 juin 1956, a été intégré au gouvernorat de Gafsa en 1958 avant d’être restauré en avril 1980. Tozeur se situe à la frontière franco-algérienne dans le sud-ouest du pays. Il s’étend sur 4 719 km² et compte seulement 107 912 habitants en 2014. Autrement dit, c’est le gouvernorat qui compte le moins d’habitants en Tunisie.

L’économie de Tozeur

Les principales activités touristiques de Tozeur sont l’agriculture et le tourisme. Toutefois, d’autres secteurs y sont également présents comme le BTP, l’industrie, l’administration et les services. L’agriculture se compose majoritairement de palmeraies toutefois, la ville abrite aussi quelques serres alimentées par la géothermie.
Tozeur est le plus gros producteur d’une variété de dattes appelées deglet en-nour.

Tozeur, au cœur d’une palmeraie

Tozeur est entouré d’environ 1 000 hectares de palmeraies soit environ 400 000 arbres subdivisés en des milliers de petits jardins. Même si des mesures d’introduction du goutte-à-goutte ont été mises en place pour économiser l’eau, les palmeraies restent mal entretenues ce qui entraîne la mort de nombreux palmiers. Pour faire face à cette perte, 500 hectares de palmeraie ont été plantés par le biais de la géothermie. De nombreux films tels que Star Wars ou encore Le Patient anglais ont été tournés au sein de cette nouvelle plantation.

Tozeur, la perle du jérid

Tozeur est la capitale du jérid Tunisien. On la surnomme également perle du jérid et ce, parce qu’elle se situe au cœur de l’une des plus célèbres oasis du monde : l’ancienne Thusuros. Elle était, jadis, considérée comme un port du désert, car faisait office de centre du commerce caravanier transsaharien.

Les sites à découvrir à Tozeur

Tozeur abrite de nombreux sites tels que :
– Ras El Ayoun :
Ce site se situe au pied du belvédère et donne une vue panoramique sur Tozeur, sur la palmeraie, dur Chott El Djérid et sur le Sahara.
– Bled El Hadher :
Il s’agit d’un petit hameau se situant sur l’ancienne cité romaine. Il abrite une base antique recouverte des ruines d’un minaret et le tombeau d’Ibn Chabbat. Une mosquée datant du 6ème siècle se situe à proximité.
– Le Paradis :
C’est un jardin qui abrite une très grande variété de fleurs. Les habitants et les touristes en profitent surtout pour se promener et se ressourcer auprès de la nature.
– Le quartier des Ouled Hadef :
C’est le plus ancien quartier de Tozeur. C’est là qu’on pourra retrouver les rues couvertes de voûtes épaisses, les zaouias, les mosquées ornées de revêtement en briques et les petites placettes propices aux promenades et rencontres avec les habitants. Les maisons y reflètent l’architecture traditionnelle du Djérid avec leurs motifs ressemblant aux ornementations des tapis et tissages locaux.
– Le musée Dar Chraiet :
Le musée Dar Chraiet met en valeur les aspects de la vie traditionnelle fans le Djérid.
– Le musée des Arts et Traditions populaires :
Ce musée se situe sous la coupole de Sidi Bou Aïssa. Il abrite de nombreux objets tels que des armes, des poteries romaines, le plan d’eau de l’oasis, la chambre traditionnelle de la mariée avec le costume de la mariée, les coffres de mariage, les bijoux, le couscoussier, les flacons de parfum, les boîtes de henné, les ustensiles de cuisine, … L’établissement met également en valeur les kilims, des tapis ou couvertures typiques à Tozeur et l’habit traditionnel du garçon durant la circoncision.
– Le Planetoasis :
Ce site s’étend sur quatre hectares. C’est un centre évènementiel couvert par une tente géante. Il peut accueillir jusqu’à 1 200 personnes.

Laisser un commentaire

Name and email are required. Your email address will not be published.