Découvrir les 5 plus beaux sites de Colombie

(Mis à jour le: 11 mai 2020)

La Colombie est un pays d’Amérique du Sud, limitrophes avec entre autres le Venezuela, l’Équateur et le Pérou. Sa capitale, Bogota, située en haute altitude, accueille chaque année près d’une dizaine de millions de touristes venus arpentés les rues pavées de cette immense capitale.

Il est difficile de limiter la Colombie à cinq lieux car elle compte des dizaines de sites culturels et/ou historiques. Les cinq lieux ci-dessous sont ceux qui dénombrent le plus d’attractivité pour les touristes. On n’oublie pas de faire le renouvellement de son passeport si celui-ci arrive à la fin de sa validité pour profiter d’un magnifique voyage, sans encombre. Armez-vous également d’une demi-douzaine d’espaces de stockage pour votre appareil photo. Vous aurez de quoi faire des photos de paysage à couper le souffle.

 

San Augustin

San Agustin, un Site Archéologique Majeur dans le Sud de la Colombie
Le parc archeologique de San-Agustin

Situé dans le département de Huila, au sud-ouest des Andes, c’est à San Augustin que se dresse le plus grand nombre de monuments religieux et de sculptures mégalithiques sud-américaines. La richesse archéologique de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est immense. Il y est possible d’y admirer diverses statues et tombes datant de plus de 1500 ans. Sur le site, on peut également admirer magnifique canyon où naît le Rio Magdalena, le plus long fleuve de Colombie. Plus de 600 statues ont déjà été découvertes mais le site archéologique promet encore des découvertes. Des êtres aux allures humaines mais certaines avec des caractéristiques anormales comme des becs d’oiseaux ou des dents acérées, agrémentent le parc, parfois seuls ou en groupe.

 

Carthagène des Indes

colombie

Située au bord de la mer des Caraïbes, cette ville coloniale classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO mérite largement une halte dans votre voyage. En franchissant les fortifications par la porte de la tour de l’horloge (la terre del reloj), les ruelles colorées offrent des paysages splendides. Ses nombreux édifices coloniaux et sa cathédrale Sainte-Catherine d’Alexandrie témoignent de son histoire. Petite astuce : quand le soleil illumine les façades, des reflets ocres intenses embellissent les rues. Autres édifices à ne pas louper, le palais de l’inquisition et la château San Felipe de Barajas. La ville Carthagène des Indes est également idéale pour déguster les spécialités colombiennes. Les nombreux stands de rues proposent des cafés, des dégustations d’arepa fondant ou un délice sucré à base de panela. Le quartier le plus populaire de Carthagène des Indes est celui de Guetsmani pour s’offrir un verre dans un bar branché ou admirer les oeuvres de street art. En savoir plus sur cette ville sur cet article.

 

Santa Marta et la Cité Perdue

 

Destination Santa Marta en remontant le nord de la Colombie. Les randonneurs ne manquent pas l’un des plus beaux trésors colombiens : la Ciudad Perdida (ou cité perdue en français). En plein coeur de la montagne côtière, cette destination est emblématique du pays. Elle témoigne de la civilisation Tayrona, vivant sur ces terres avant l’arrivée des conquistadors espagnols. Préparez de bonnes chaussures de randonnée pour escalader les 2000 marches d’escalier en pierre, flâner sur les nombreuses terrasses naturelles, ses cascades aux vertus miraculeuses selon la légende, etc. Une baignade dans la rivière Buritaca pour se rafraîchir et c’est parti pour l’une des plus belles randonnées sur des sentiers indigènes longeant la vallée, qui offrent un panorama sur la Sierre incroyable. Il est cependant obligatoire de passer par une agence de voyage agréée pour ne pas se perdre dans le parc national. De quoi vous mettre dans la peau d’un explorateur à la recherche d’une civilisation perdue. Aux allures semblables au célèbre Machu Picchu péruvien, la Cité Perdue colombienne n’a rien à lui envier.

 

Le Parc naturel de Tayrona

Le Parc naturel de Tayrona 

Le parc de Tayrona se situe en bordure caribéenne, où la nature est prédominante. À une heure de Santa Marta, il se définit comme un espace naturel atypique. Les immenses plages de sable blanc sont encerclées par les montagnes verdoyantes environnantes. Il est possible de longer le littoral entre Canaveral et Cabo San Juan pour admirer les paysages : d’immenses rochers fascinés par les éléments semblent s’emboîter à la perfection. Engouffrez-vous dans la jungle adjacente : la jungle de la Sierra Nevada. Dans une humidité la plus totale, la faune et la flore ont repris leur droit. Ouvrez l’oeil, des singes se cachent dans les arbres. Autres secteurs : Bahia Concha, Bahia Neguanje ou Playa Cristal, accessibles en bus ou en lancha, les paysages sont uniques dans chaque zone. Attention cependant, le parc de Tayrona a plusieurs dates de fermetures durant l’année comme le moment où la terre se renouvelle (l’époque du Kugkui Shikasa), pendant tout le mois de février en 2020.

Leticia et l’Amazonie

À la triple frontière Colombie-Pérou-Brésil, la ville de Leticia prend place. Au sein de son écrin de verdure, elle est l’entrée principale pour la découvrir la partie de la forêt amazonienne sur le territoire colombien. Par ce village typique, on peut y découvrir toute la richesse de la biodiversité locale, que ce soit sur l’eau, sur terre ou dans les airs. D’immenses nénuphars recouvrent la surface et évoluent avec le rare passage de dauphins roses d’eau douce. Dans les airs, on peut observer, entre autres, des oiseaux typiques, à la recherche de poissons. Sur terre, à proximité de Leticia, le parc national d’Amacayacu offre une aventure d’exploration digne de ce nom. Ce parc national recouvre une grande partie du trapèze amazonien, dans l’extrême Sud du département de l’Amazone. En son sein, on peut y admirer le primate le plus petit de la planète : le singe titi leoncito, ou à l’opposé, le crocodile le plus grand du monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code