Rien qu’à lire ou à entendre son surnom « The Sunshine State » ou l’État ensoleillé, on a envie de s’y rendre sans plus attendre. Il faut reconnaître que ses plages et ses parcs d’attraction sont plus que tentants, mais derrière ce secteur touristique prospère, qu’est-ce que la ville nous raconte d’autres ?

Floride par le passé

La Floride a été découverte pour la première fois en 1513 par Juan Ponce de Léon qui a alors baptisé ce bout de terre « La Pascua Florida » qui signifie La Pâque Fleurie. Vous l’aurez donc compris, son nom actuel signifie « Fleurie » et elle le vaut bien, car la Floride recèle un environnement riche et surprenant. Elle figure aujourd’hui parmi les États des États-Unis d’Amérique et se situe entre l’Amérique du nord et l’Amérique latine. Il n’est donc pas surprenant d’y voir une importante communauté cubaine où se mêlent des immigrants des Caraïbes et du Nicaragua. C’est donc une ville cosmopolite où la démesure règne en maître.

Floride et son secteur touristique

La démesure est le maître-mot qui peut définir cet État à mille facettes. En Floride, les vastes propriétés de riches côtoient les bidonvilles, les marécages délimitent les infrastructures modernes ce qui nous donne au final une ville tantôt urbaine tantôt sauvage. Il est vrai que les touristes y viennent surtout pour profiter de ses belles plages de sable blanc, ses infrastructures urbaines et immobilières de luxe, ses terrains de golf à perte de vue, mais si on veut de l’aventure, il faut partir à la rencontre des habitants du parc national des Everglades où on retrouve des alligators, des serpents, des moustiques donc âme sensible s’abstenir. Vous avez également les parcs à thème de la ville pour vous amuser et d’autres activités ludiques pour parfaire votre éducation made in Floride.

Laisser un commentaire

Name and email are required. Your email address will not be published.