Gand, au confluent des cours d’eau

Gand est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles villes de Belgique. Elle est également un haut lieu touristique grâce à son patrimoine architectural important.

L’origine de Gand

La création de Gand commença dès le 1er siècle même si quelques hameaux l’ont déjà occupé avant cela. Son histoire connue débute par saint Amand qui est venu sur le territoire pour évangéliser alors la population d’antan. Saint Amand ne fut toutefois pas accueilli les bras ouverts et la population décida de le jeter dans l’Escaut. En l’an 650, il réussit toutefois à y faire construire deux abbayes et c’est aux alentours de ces bâtiments que la cité de Gand fini par s’étendre petit à petit.

C’est notamment sous le règne des Carolingiens que la ville s’est développé et à part les deux quartiers formés autour des deux abbayes, un marché est venu s’ajouter à la cité. Au fil des siècles, d’autres peuples sont venus tantôt pour la détruire tantôt pour la reconstruire et ce qu’on a aujourd’hui de Gand est alors le fruit de nombreuses guerres. La dernière en date connue est celle de 1812 qui fut achevée par le Traité de Gand. Aujourd’hui, Gand est stable et affiche un patrimoine historique important.

Gand sur le plan touristique

Gand est une ville qui connaît un grand nombre de touristes par an. Son centre-ville est exclusivement piéton et il prend alors l’allure d’un grand musée à ciel ouvert. Les touristes aiment s’y promener pour découvrir les bâtiments d’architecture médiévale chers à la ville. Outre l’architecture, diverses manifestations annuelles y ont lieu et forment alors un rendez-vous gigantesque des visiteurs et natifs. On cite par exemple le festival du spectacle populaire ou encore le festival international du film.

Bruges : un haut lieu de l’architecture médiévale

Bruges est une ville belge située en région Flamande. Surnommé « Venise du Nord », elle est un haut lieu touristique qui possède un passé historique riche.

Bruges, étroitement rattachée à son passé

Bruges a été créée au Moyen âge. Son appellation date de l’an 575 et à cette époque, le territoire ne se composait encore que d’un rempart doté d’un château et d’une chapelle. Ce rempart se tenait sur la place actuelle du Burg. Petit à petit, le village a commencé à s’étendre donc au rempart sont venus s’ajouter un marché, une cour de justice et des routes. Il faut noter que la ville de Bruges se trouve à quelques kilomètres seulement de la mer du Nord (environ 30 km) et c’est d’ailleurs en empruntant la voie maritime que quelques navires commerciaux sont arrivés au pays. Le village se développe alors rapidement et dès l’an 928, il obtient le statut de ville. Vers l’an 1000, le Burg se transforme en port et les silhouettes de la ville commencent à s’élever un peu partout jusqu’à donner la ville telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Bruges sur le plan touristique

Même si la ville de Bruges a connu un rapide développement, elle a su garder intact son patrimoine architectural médiéval. Elle est à elle seule un musée à ciel ouvert d’où son classement au patrimoine mondial de l’Unesco depuis l’année 2000. Outre son architecture médiévale, la ville compte d’autres curiosités comme ses nombreux canaux navigables qui représentent l’artère principale de son centre-ville. C’est notamment à cause de ces canaux qu’elle doit son surnom de « Venise du nord ». Pour ceux qui recherchent surtout la mer et les activités nautiques, il suffit de quelques minutes pour s’y rendre et vous offrir un bain de soleil sur la plage.